Marge(s), le livre de photos Yann Derais

Publié le par SCALP87

“Marge(s)”, de Yann Levy: quand l’image sent la sueur, la rage et la poussière 

Curieux, frénétique, Yann Levy est un jeune homme de 34 ans, éducateur social, reporter, journaliste. Un garçon qui, avec un discours construit, une démarche pragmatique, est quand même de la lignée des idéalistes: “Nous sommes dans une société où la norme génère de la norme de façon exponentielle. Pour s’en rendre compte, il suffit d’allumer sa radio ou de lire les journaux. Or il existe d’autres façons d’exister sans pour autant vivre en autarcie, ces dissidences je les ai appelées marge(s)”.

Petit-fils de juif communiste, combattant pour la liberté, Yann Levy a dédicacé ce livre à son grand-père, Pierre Levy, soldat de la deuxième division blindée. La division Leclerc. On a appris ça à l’école, comme l’Irlande versus l’Angleterre, les Catholiques versus les Protestants, les Musulmans versus les Juifs, la bande de Gaza, dis-bonjour-à-la-dame, additionner les chiffres, aligner les lettres, la CECA et la citoyenneté. Mais on n’a pas appris à regarder aux escarpes du monde, là où il s’effrange, à prendre la route ou s’envoler juste pour voir, comment c’est vrai ou pas, ce qu’on nous a dit et qui fait vraiment l’histoire.

Marge(s) est fait de corps qui s’aiment et de corps qui se battent. C’est un livre qui sent la sueur, la bière, la cendre et la fumée, un livre virulent, énervé. C’est un livre qui parle.

Marge(s), de Yann Levy, Libertalia, 200 p., 29€. Plus d’infos ici.

Wendy Delorme

Publié dans Livres

Commenter cet article